Protéger ses plantes du froid

Quelques règles et astuces pour protéger ses plantes en hiver.

Le paillage

Le paillage figure parmi les techniques les plus courantes qui protègent les végétaux du froid. Il consiste en effet à appliquer une couche de matière protectrice sur le sol de la plantation afin d’atténuer les effets d’un climat particulièrement rude, et de maintenir la chaleur au niveau du sol. Dans la plupart des cas, le paillis convient parfaitement à la protection des arbres et des arbustes. Bien protégées en hiver, les racines de vos végétaux pourront offrir de belles pousses au printemps. Outre la paille classique, d’autres matériaux synthétiques ou naturels permettent de réaliser le paillage dans les règles de l’art. Les adeptes des matériaux organiques privilégieront les copeaux de bois, le foin ainsi que le carton. Pour être efficace, le paillage doit idéalement être réalisé au début de la saison de la culture. N’hésitez pas à renouveler l’opération en cas de besoin. Pensez également à bien aérer le sol pour éviter tout phénomène de pourrissement.

Le voile d’hivernage

Comme son nom l’indique, le voile d’hivernage est un outil spécialement conçu pour assurer la protection des végétaux en hiver. De préférence non tissé, et délicatement déposé au niveau des branchages, il convient particulièrement aux arbres et aux arbustes. Il faut savoir que le voile d’hivernage est généralement conçu en coton. C’est pourquoi il est important de bien faire attention à son grammage, pour éviter d’agresser vos végétaux. L’idéal serait de privilégier les modèles entre 20 et 30 g/m2.
Aujourd’hui, le voile d’hivernage est disponible en trois formats distincts :
– le grand drap,
– la housse,
– le zip.

Les feuilles plastiques

Les feuilles plastiques sont pour leur part recommandées pour protéger les plantes les plus fragiles des températures hivernales. Il est avant tout conseillé de les choisir dans une couleur blanche. En effet, les modèles colorés ou transparents risquent de provoquer une fluctuation de température. En revanche, si vous êtes un adepte du jardinage écologique, les feuilles mortes séchées sont une excellente alternative aux feuilles plastiques. Elles conviennent ainsi aux vivaces ainsi qu’aux végétaux présents dans le jardin depuis plusieurs années, comme les marguerites, les agapanthes, les campanules ou les lupins. Fleurissant généralement tous les ans, ces derniers « s’endorment » en hiver. Pour que la technique soit efficace, il est important que la couche de feuilles ait une épaisseur d’environ 5 cm. N’oubliez pas non plus de déposer un poids pour éviter que vos feuilles s’envolent au moindre coup de vent.

Rentrer les plantes

Rentrer les végétaux à l’intérieur est un geste à la fois rapide et pratique qui protège certains d’entre eux des températures hivernales. En effet, ces derniers sont plus exposés au froid que ceux plantés en pleine terre, pour la simple et bonne raison que toute la surface du récipient est directement au contact de l’air. Faites tout de même attention au choc de température. Privilégiez dans ce cas les pièces plus fraîches comme la véranda, le garage, le cellier ou la buanderie et placez-les près d’une fenêtre. N’hésitez pas non plus à les habituer progressivement à votre intérieur, car les différences de température et de luminosité risquent de les surprendre.

Pour en savoir plus :