Les meilleurs plantes pour un jardin japonais

Le jardin japonais n’est pas un simple style d’aménagement d’extérieur puisqu’il s’agit de l’essence même de l’apaisement et de la quiétude d’un lieu serein et équilibré. Les variétés sont nombreuses, allant du jardin d’eau au sec en passant par d’autres structures mettant en avant la culture nippone.

Le choix des plantes se réalise de manière subtile et avec grande attention car chaque espèce représente le symbole de la vie. Pour recréer un jardin japonais, il convient donc de bien sélectionner les plantes à cultiver pour un véritable havre de paix. Les conseils des professionnels peuvent s’avérer utiles parfois.

Les fleurs incontournables

Certaines plantes à fleurs se retrouvent dans les jardins japonais de par le fait qu’il est impensable de créer un tel Éden sans elles. Ce sont surtout des plantes de terre de bruyère pour ne citer que la spirée japonaise, le nandina, l’Andromède, le magnolia, le rhododendron, le camélia et l’azalée. L’azalée japonaise fait partie des meilleures sélections des plantes pour un espace typiquement nippon. Elle se distingue par son feuillage persistant et sa taille pouvant aller jusqu’à 3 mètres à l’âge adulte. Cette plante se développe mieux à l’abri des coups de soleil et donne de jolies fleurs aux effluves agréables et aux couleurs variées, jaunes, rouges ou roses, pendant le printemps. Il est impensable de mettre en place un jardin japonais sans azalée.

Le bambou

Le bambou fait partie intégrante de la culture et de la nature nippone étant donné qu’il est considéré tel l’esprit du Japon en Europe. Cette plante peut s’utiliser de plusieurs façons selon le rendu souhaité. Couvre-sol, massif, isolé ou en haie, les possibilités sont nombreuses. Il faut noter que cette plante pousse mieux sur un sol neutre, frais, drainé et léger. Le sol calcaire ne convient pas à cette variété. Lors de sa culture, il faut veiller à limiter son arborescence en plaçant des barrières de protection qui limitent le développement des rhizomes pouvant devenir envahissants. Justement afin de mieux choisir les espèces, il est préférable d’avoir les conseils des paysagistes professionnels. Le bambou noir (Phyllostachys nigra), celui à chaumes violets (Chimonobambusa marmorea), l’espèce naine Pleioblastus distichus et celui au feuillage à rayures beiges et vertes (Hibanobambusa tranquillans « shiroshima ») sont parmi les meilleurs.

Les arbres taillés

Plusieurs variétés d’arbres doivent être présentes dans un jardin nippon. Ce sont entre autres le cerisier du Japon, le pin, l’érable, le hêtre et le chêne. Parmi cette sélection, le cerisier du Japon fait partie des meilleures avec le charme époustouflant de ses fleurs virant du blanc au rose au printemps. Cet arbre rustique ne dépassant pas les 6 mètres peut pousser sur tout type de sol mais se développe mieux dans un terrain drainé et frais. Les variétés dites « Accolade », avec ses leurs fleurs éclatantes au mois d’avril, et les « Kanzan » aux feuilles bronze et aux fleurs doubles font partie des meilleurs.

Cette liste n’est pas exhaustive étant donné que d’autres espèces peuvent donner du caractère au jardin japonais mais le choix dépend surtout du rendu attendu. N’hésitez pas à contacter les paysagistes professionnels bien qualifiés qui sont répertoriés sur l’annuaire du site pour leur demander des conseils et pour collaborer ensemble.